Manger c’est changer le monde 3 fois par jour

Face à l’inaction des politiques et à la toute puissance de l’économie, de la finance et du libre-échange, devons-nous nous avouer vaincus ? Ou nous retrousser les manches ?

Il ne s’agit pas ici de simplement faire la promotion d’un geste éco-citoyen plus ou moins engageant. A mon sens, c’est bien plus que ça : il s’agit surtout de prendre soin de nous, de notre région et de notre planète en mangeant de bonnes choses. Parce que je ne suis pas sûre que le CETA versera dans vos assiettes du bœuf aux hormones et farines, à condition que vous fassiez un tant soit peu attention à vos achats.

Face à cette démocratie morte, j’ai bien l’impression que notre pouvoir réside dans nos achats, et bien sûr nos non-achats. Mais cela ne va pas forcément de soi, malgré tous les labels (AB, Agriculture Raisonnée, Péi, Local…) et notations (Nutriscore, Yucca, etc.). Pour éclairer ce brouhaha écologique qui s’est rajouté au brouhaha nutritionnel, France Nature Environnement a publié un dossier et lance un défi dès le 1er septembre pour améliorer son alimentation (du moins l’impact écologique de celle-ci) en 10 semaines.
Vous me suivez dans ces 10 missions ?

Marché de Saint-Denis — Iconothèque de l’Océan Indien

Pas de compétition ni d’Instagram là-dedans, mais je commence à vraiment bien aimer les défis. Après vous avoir parlé de RiendeNeuf, j’ai eu la chance d’accompagner les 40 familles du Défi Zéro Déchet lancé sur le Territoire de la Côte Ouest. J’ai adoré ! Nous avons réellement diminué le poids des poubelles (jusqu’à 30% du poids moyen d’une poubelle), en montrant que cela n’est pas du sacrifice. Les familles ont pu apprendre et échanger pendant plusieurs mois et l’effet a été démultiplié par 5, via le bouche-à-oreilles qui a été fait !

A La Réunion, Cetanou a sorti les résultats de son enquête sur l’alimentation. Ok, c’est rempli de bonnes intentions et de mangeurs responsables, mais cela donne un petit baromètre des changements en cours ou souhaités !
Et pour une semaine responsable, locale et saine, relisez mes conseils pour un défi Alimentation Responsable sur une semaine…

Kosa nou manj ?

Mondialisation Alimentation Souveraineté

J’ai eu la chance de visiter une exposition sur l’alimentation et ses évolutions au Théâtre Champ Fleuri. Alors je vous partage le travail d’un photographe sur l’alimentation des enfants à travers le monde.

Elle m’a rappelé Hungry Planet, qui mettait en scène une famille avec une semaine de nourriture dans leur salle à manger (le cas échéant).

Ces photographies vous mettront en appétit ou vous scandaliseront sur l’avancée de l’ultra-transformé dans le monde… C’est à vous de voir !

Plans et passions

Chers lecteurs, aujourd’hui je vous propose d’être auditeurs !

Voici deux excellents podcasts (gratuits!) en lien avec les thématiques de Goût Nature, avec de vrais conseils et de vrais passionnés dedans ! Continuer la lecture de « Plans et passions »

Sampuru : la nourriture en plastique sensée nous mettre en appétit…

C’est l’histoire d’un japonais qui s’amuse au début du XXe siècle à copier des aliments en cire. Puis qui les vendra à bon nombre de restaurants japonais, créant ainsi en 1932 une entreprise aujourd’hui encore leader sur le marché !

sampura fausse nourriture stimulation des sens

Comme l’exprime (en anglais) un photographe grec proposant une série de photos sur les sampurus, ces copies de nourriture nous paraissent bien kitsch, à nous européens… Mais elles sont très populaires au Japon et en Asie, permettant en un coup d’œil de découvrir la carte d’un restaurant. Continuer la lecture de « Sampuru : la nourriture en plastique sensée nous mettre en appétit… »

Soyons optimales

Pas d’écriture inclusive pour le titre de cet article centré sur les femmes ! Messieurs, vous pouvez continuer la lecture, car je suis sur le point de vous dévoiler un des mystères féminins (ahah!)… Enfin cela peut vous aider à mieux comprendre votre concubine et ne pas la juger lorsqu’elle prévoit une journée avec 18 tâches en 8 heures, mange de la glace du fromage devant le 5e épisode d’une série, pense que la vie c’est d’la merde ou s’exaspère disons… rapidement !

Tout est une histoire de cycle ! Je vous ai déjà parlé du Bullet Journal, une méthode adaptée à mes projets personnels et professionnels, pour planifier, gérer, évaluer, adapter… Un très bon outil créé par un homme… donc adapté à la linéarité d’humeur masculine et au cycle solaire, et non lunaire !

Non, je ne vais pas être « vulgaire » pour certains et vous parler de protections périodiques ou de congé menstruel mais oui, on va devoir parler de cycle, que beaucoup de femmes ont retrouvé suite à l’arrêt de la pilule – qu’on soit claires, il n’y a pas de jugement de valeur derrière cette (longue) phrase.

Miranda Gray - La femme optimale - Bullet Journal pour le cycle féminin Continuer la lecture de « Soyons optimales »

Noël sobre, Acte 2

Je m’étais déjà impliquée pour un Noël sobre, avec moins d’achats et d’impact environnemental en 2016.

Cette année, il y a bien sûr le défi Rien de Neuf lancé par ZéroWasteFrance, mais il y a surtout le dynamisme des Réunionnais bloqués fin novembre pour échanger entre-eux des jouets de 2e main ! Continuer la lecture de « Noël sobre, Acte 2 »

Un geste simple et vraiment efficace…

Oui, oui, prendre des douches plus courtes, faire du covoiturage, installer un chauffe-eau solaire, trouver une AMAP… tout ça c’est bien, ça protège la planète limite mon empreinte, mais bon, j’ai pas le temps, c’est compliqué ! Enfin je vais m’y mettre, c’est sûr !

Alors on attend quoi ? La fonte des glaces 😉 LOL !

Je sais qu’il y a plein d’injonctions culpablisatrices, notamment en cette semaine européenne de réduction des déchets…

Mais je voudrais vous demander un tout petit quelque chose… Une minute de votre temps s’il vous plaît ! Mais avec un réel impact sur notre production de déchets… et qui vous libérera du monde consumériste (oui, rien que ça !).

Je veux parler des prospectus dans les boîtes aux lettres. Continuer la lecture de « Un geste simple et vraiment efficace… »

Aliments ultratransformés et ultrapolluants

Dans la chronique précédente, je vous présentais quelques éléments sur les aliments ultratransformés et leur impact sanitaire. Pour rappel, ils correspondent à la dernière catégorie de la classification Nova, que je résume ici :

  1. Aliments frais ou peu transformés : fruits, légumes, légumineuses, pâtes, farine, noix… Ce sont des aliments frais, séchés, congelés ou fermentés sans l’ajout de gras, de sucre ni de sel.

  2. Ingrédients culinaires transformés : sucre, beurre, sel, huile… Ce sont des aliments qui rentrent dans la compositions des plats cuisinés à la maison.

  3. Aliments transformés : viandes séchées et salées, pains, fromages, conserves… On les utilise dans la préparation culinaire de plats traditionnels et on les mange à table, en famille.

  4. Produits ultra-transformés : Kinder, Oreo, Kellogs, Vache qui rit, Monster Munch, Coca-Cola, Haribo, Magnum, CapriSonne… Ce sont avant tout des produits, très markétés. Leur liste d’ingrédients est très longue et en comporte certains sans usage alimentaire.

La semaine dernière, j’évoquais la mondialisation des aliments ultra-transformés, mais en proportions variables entre chaque pays. Voici un diagramme pour l’Europe, qui nous montre que la France s’en sort – pour le moment – pas trop mal. Nous partageons ce privilège avec les autres pays de culture méditerranéenne.

nova ultraprocessed ultratransformé europe diet regime

La science a déjà démontré un lien entre la consommation répétée d’aliments ultratransformés et l’obésité, le cancer et autres… Mais quel est leur effet sur l’environnement ? Continuer la lecture de « Aliments ultratransformés et ultrapolluants »

Cultures alimentaires et aliments ultratransformés

Aujourd’hui, je voudrais vous parler Transformation des aliments et transformation des cultures alimentaires, suite à une conférence à laquelle j’ai eu la chance d’assister et aussi à la faveur d’émissions de Radio et de Télé dénonçant de plus en plus les aliments très, trop transformés par l’industrie agro-alimentaire.

« On est ce que l’on mange et on mange ce qu’on est » …
donc transformer les aliments nous transforme certainement ! Continuer la lecture de « Cultures alimentaires et aliments ultratransformés »

Redonner de la valeur à l’alimentation pour réduire le gaspillage alimentaire !

Le 16 octobre est la journée de lutte contre le gaspillage alimentaire.
Bouillabaisse, pain perdu, omelette, il y a plein de façons de moins gaspiller nos aliments… Et l’éducation alimentaire est primordiale pour cela !

Une vision de sociologue pour étayer

Je partage la proposition sociologique par rapport au gaspillage alimentaire d’Eric BIRLOUEZ. Il est ingénieur agronome (AgroParisTech), Expert en Histoire et Sociologie de l’alimentation, Consultant, Enseignant-formateur, Auteur et Conférencier.

Continuer la lecture de « Redonner de la valeur à l’alimentation pour réduire le gaspillage alimentaire ! »