Manger du bambou…

Actuellement, je suis en Bourgogne, où j’aide mon ami Lénaïc à construire une mini-maison (ou tiny house). Vous pouvez suivre ses pérégrinations sur la vidéo suivante et sur son blog très documenté, notamment à propos des bricolages en bambous !

Première vidéo sur la conception de la tiny house

Lénaïc étant marié à une Tawaïnaise, il a pu expérimenter pas mal de recettes et astuces liées à la culture chinoise. Il m’a donc initié à la cuisine des pousses de bambous, que nous sommes allés ramasser dans le jardin d’agrément de ses parents !

Récolte au jardin

Il s’agit d’une belle touffe de bambous, traçante et donc souvent envahissante, produisant des tiges d’environ 5 à 10 cm de diamètre. Les pousses de bambous sortent entre mai et juin. On s’habitue à repérer dans l’épais fourré les très jeunes feuilles, à mi-hauteur. Nous avons récolté des pousses atteignant 30 cm et d’autres 1m50, mais le diamètre était assez semblable.

Pour les ramasser, il faut laisser le bambou rompre à l’endroit propice, pour une pousse tendre : on le tient par le sommet et on le plie sur le côté et vers le bas jusqu’à ce qu’il casse. Cela révèle alors un beau vert sous les jeunes feuilles violacées.

Récolte pour 4 à 5 personnes.

On passe en cuisine…

Il va falloir retirer ces jeunes feuilles violacées, qui couvrent chaque entre-noeud, dans un sens alterné entre chaque. Les pandas le font avec les dents, les supers cuistots chinois au couteau, mais à la main c’est bien aussi !

Sur les pousses les plus grosses, on vérifie que le vert est bien tendre (à l’ongle). Sinon, on l’épluche un peu sur l’entre-noeud le plus bas.

Pour la partie apicale (le bourgeon en haut), on casse aussi à l’endroit de moindre résistance. Les petites tiges peuvent se consommer crues, si les feuilles ne sont pas trop fibreuses.

Les tiges une fois effeuillées. Les déchets constitueront un bon paillage au potager.

On coupe ensuite les tiges plutôt dans leur longeur, en 4 pour les plus fines, en 8-10 pour les plus larges. On pourrait aussi couper en perpendiculaire ou en biais pour faire des anneaux.

On voit les loges des tiges en découpant, je trouve ça magnifique !

On peut ensuite cuire les pousses, notamment dans un sauté de légumes, auquel elles apporteront du croquant. Cette variété de bambou est très douce au goût, même crue. D’autres nécessiteront de les blanchir et jeter l’eau pour enlever le piquant ou l’amertume.

Toutes les espèces de bambous seraient comestibles, mais attention à certains poils irritants sur certaines.

Bon appétit !

Sauté légumes aux pousses de bambous

Note : c’est pour moi une initiation alimentaire, dans le sens de l’éducation à l’alimentation, ou éducation au goût ou encore éducation culinaire.

Il s’agit d’accompagner le mangeur à découvrir un nouvel aliment, pour le faire pousser, le ramasser, l’éplucher et le cuisiner. J’ai beaucoup de plaisir à le faire, dans les deux sens ! Et vous, vous allez tester ??

Convertir un quintal par an

En avril 2021 s’est tenue dans la France entière la quinzaine Tous au compost. J’ai assisté aujourd’hui au bilan sur l’île… et je m’étonne qu’on ait ce bilan en 2021… j’aurais dit plutôt 2001. Revenons ainsi sur la situation actuelle et les gros gros enjeux de déchets à La Réunion et en Outre-Mer.

Continuer la lecture de « Convertir un quintal par an »

Se former sur l’Agriculture Urbaine

Bonne nouvelle : le MOOC Agricultures Urbaines, meilleur cours gratuit en ligne que j’aie fait à ce jour, est à nouveau ouvert !

Il démarre le 5 avril, mais vous pouvez vous inscrire plus tard et rattraper par la suite les semaines ! Néanmoins, ce ne sont pas de petits modules : le cours m’avait bien mobilisée l’année dernière en confinement. J’avais adoré voir plein d’exemples et plein d’acteurs de l’Agriculture Urbaine et compris qu’elle est réellement plurielle. En plus, vous pouvez choisir d’appliquer le cours à votre projet ou à une ferme urbaine existante.

valeurs agriculture urbaine
Je vous partage un schéma résumant les 8 valeurs potentielles d’un projet d’agriculture urbaine, pour analyse de type « toile d’araignée »

Bonnes découvertes !!

Toutes les informations sur la plateforme France Université Numérique (FUN).

Comment (oser) tailler ses arbres ?

Je suis heureuse de vous partager mes apprentissages d’une formation sur la taille des arbres par Michaël Scheer de Runziliens. Bien sûr, rien ne remplace la pratique encadrée et l’expérience, mais voici quelques rudiments.

Continuer la lecture de « Comment (oser) tailler ses arbres ? »

La voie de la joie

Bonjour à tou⋅te⋅s et meilleurs vœux ! Que l’Univers vous apporte le meilleur pour vous et vous guide vers la meilleure version de vous-même !

En ce début d’année, via ce 80e (!) article, j’ai à cœur de préfigurer ici une nouvelle version de moi-même et peut-être de Goût Nature. Cet article fait suite à mon annonce de « jachère professionnelle » en août 2020.

5 mois de pause et de recul

Continuer la lecture de « La voie de la joie »

L’école à la maison inclut l’éducation à l’alimentation !

Mi-temps. Mi-temps du confinement. Difficile pour certains, soulagement pour d’autres.

Je vous le proposais il y a quelques semaines, avoir ses enfants à la maison, devoir leur faire les leçons et tenir la maison, cela peut être compatible ! Et même un beau moment de partage et de plaisir, pour tous les âges.

Retrouvez ici des conseils et des fiches-activités pour commencer.

Continuer la lecture de « L’école à la maison inclut l’éducation à l’alimentation ! »

Le nouveau monde est créé quand on se rend compte qu’on n’en a qu’un.

Je sors de mon minimalisme digital. Parce qu’en période de confinement, on a beaucoup de temps pour penser et réfléchir. Et qu’une vidéo me paraît importante à partager – vous en ferez ce que vous voudrez !

Je sors aussi de ma ligne éditoriale de Goût Nature, pour y revenir après-demain, promis ! Mais comment rester sur la ligne, alors que le monde change, ou que les personnes s’interrogent sur le APRÈS et sur QUE FAIRE ?

Réfléchir sur l’effondrement, c’est se préparer

J’avais hésité plusieurs fois à faire un post sur la collapsosophie, c’est à dire la discipline scientifique et philosophie qui souhaite préparer un monde d’après crise.

Aujourd’hui, on y est. Et on est pris de court. Désolée de ma lâcheté.

Heureusement, des penseurs se sont activés depuis quelques années pour étudier les causes et conséquences d’un effondrement mais surtout imaginer un nouveau paradigme.

Continuer la lecture de « Le nouveau monde est créé quand on se rend compte qu’on n’en a qu’un. »

Soyons optimales

Pas d’écriture inclusive pour le titre de cet article centré sur les femmes ! Messieurs, vous pouvez continuer la lecture, car je suis sur le point de vous dévoiler un des mystères féminins (ahah!)… Enfin cela peut vous aider à mieux comprendre votre concubine et ne pas la juger lorsqu’elle prévoit une journée avec 18 tâches en 8 heures, mange de la glace du fromage devant le 5e épisode d’une série, pense que la vie c’est d’la merde ou s’exaspère disons… rapidement !

Tout est une histoire de cycle ! Je vous ai déjà parlé du Bullet Journal, une méthode adaptée à mes projets personnels et professionnels, pour planifier, gérer, évaluer, adapter… Un très bon outil créé par un homme… donc adapté à la linéarité d’humeur masculine et au cycle solaire, et non lunaire !

Non, je ne vais pas être « vulgaire » pour certains et vous parler de protections périodiques ou de congé menstruel mais oui, on va devoir parler de cycle, que beaucoup de femmes ont retrouvé suite à l’arrêt de la pilule – qu’on soit claires, il n’y a pas de jugement de valeur derrière cette (longue) phrase.

Miranda Gray - La femme optimale - Bullet Journal pour le cycle féminin Continuer la lecture de « Soyons optimales »

Être entrepreneur•e

Aujourd’hui, suite à l’atelier Facilitation Graphique organisée par Red Samurai et animé par Philippe-Elie Kassabi, je me lance, à la faveur de ma phase créative qui débute.

Je sais, je ne dessine pas bien mais je m’en fous voudrais tenter d’illustrer les étapes intellectuelles, techniques et surtout émotionnelles de ma création d’entreprise, soit un retour sur mes 30 derniers mois !

C’est très chargé, mais prenez le temps de lire doucement, en commençant par… en haut à gauche, en tant que bon conformiste !

Facilitation graphique projet d'entreprise créationIkigai, Syndrôme de l’imposteur, Business Bestie, CAE, Bullet Journal voici quelques unes de mes vérités d’entrepreneure,  que je détaille parfois sur mon Facebook, et dont je discuterai volontiers dans les commentaires !

Accueillir les insectes au jardin

C’est les vacances !
Saint-Denis propose des bons plans vacances à 1€ par enfant en juillet.
Dans ce cadre, Goût Nature propose des ateliers du goût, de jardinage, mais aussi trois ateliers sur les insectes, le 18, le 24 et le 27 juillet. Ce sont des ateliers de 2h durant lesquels les enfants fabriqueront un hôtel à insectes pour les abeilles solitaires…

Deux heures d’exploration, de discussion… et de bricolage !

Testé en novembre 2017 à la Serre Pédagogique de Bois de Nèfles, l’atelier Hôtel à Insectes permet aux enfants d’explorer le jardin ou la cour à la recherche de petites bêtes, armés de loupes et d’un carnet à croquis.
S’en suit une discussion sur les caractéristiques des insectes qu’ils ont trouvés et sur leur utilité au jardin. Enfin, dans la version collective, nous aménageons tous ensemble un grand hôtel à insectes, l’occasion aux enfants de se mettre au bricolage, secondés par un adulte !

Hotel à insectes Gout Nature La RéunionPour la reproduction des insectes auxiliaires

Si La Réunion ne comporte pas d’hiver rigoureux durant lequel les insectes ont besoin de s’abriter, ceux-ci ont tout de même besoin de créer des nids pour se reproduire, ce qui est possible dans l’hôtel à insectes, aménagé pour différents types d’insectes visés : chrysopes, xylocopes (= mouche charbon), abeilles solitaires, syrphes, coccinelles…

Aidons les abeilles !

Dans la version individuelle, proposée pour les Bons Plans Vacances à Saint-Denis, les enfants vont créer et ramener chez eux un nichoir à abeilles solitaires, version simplifiée du modèle présenté dans cette vidéo. Si vous êtes en Europe, vous pouvez commander, sinon, voici un tutoriel pour en fabriquer un et attendre que les abeilles viennent d’elles-mêmes.

Actuellement, les abeilles domestiques sont en grandes difficultés, du fait de l’usage des insecticides, des pulvérisations contre la dengue et du virus du varroa.
Pour une bonne pollinisation dans votre jardin, vous pouvez mettre en place une ruche, ou plus simplement inviter ces abeilles inoffensives et indépendantes !

Que vous ayez un balcon ou un grand jardin, il est intéressant d’aménager des havres de biodiversité pour accueillir les pollinisateurs et auxiliaires de vos plantes.