Lessive, déodorant, dentifrice… Et si vous les fabriquiez vous-même ?

Et si c’était aujourd’hui, votre premier jour sans chlorure d’aluminium sous vos aisselles ?

Ni dioxyde de titane entre les dents ?

Ni phosphates et agents corrosifs dans l’évacuation de votre machine à laver ?

Et si aujourd’hui vous tentiez votre DIY de lessive, dentifrice ou déodorant maison ?

C’est facile grâce à la vidéo que Clicanoo a fait la semaine dernière lors des ateliers pour le défi Zéro Déchet du TCO :

Retrouvez la recette de la lessive et le calcul de son coût dans un article précédent. Cet atelier a été l’occasion de souligner

les deux enjeux de la lessive faite maison

  1. La texture. Après moult essais et débats, je trouve que la texture est préférable sans cristaux de soude, ingrédients corrosifs… Certes, il faudra toujours agiter énergétiquement votre bouteille, sans la remplir totalement. Par ailleurs, les mystères de la chimie font que la lessive maison se solidifie petit-à-petit… On peut ajuster la texture en rajoutant de l’eau chaude, jusqu’à la fluidité recherchée !
  2. L’odeur. Ils sont très forts, ces industriels… Ils font sentir la lessive aux joggeurs transpirants que je croise ! On se déshabitue assez vite de la forte odeur de la lessive et du linge propre, au point qu’ensuite elle nous incommode dans les rayons des supermarchés . Sachez que l’huile essentielle que vous ajoutez à dans votre lessive maison va certainement se volatiliser, à moins de laver à froid… Trois solutions :
    – un « adoucissant maison » au vinaigre parfumé
    – quelques pulvérisations d’huile essentielle à la sortie de la machine
    – les petits sachets de lavande ou autre à dans le placard du linge…

Produits cosmétiques sobres… et locaux !

Pour le dentifrice, préférez de l’argile blanche (à ne pas manipuler avec du métal) ou pour le déodorant maison de la fécule (de pomme de terre, de maïs, de manioc ou encore d’arrow-root). Retrouvez les recettes avec les quantités en fin d’article  Mon île en vert : Lessive, déo, dentifrice…Et si vous les fabriquiez vous-même ? | Clicanoo.re

Certes l’argile est importée. Mais pour le reste, on peut rester sobres, zéro déchet et local sans se précipiter faire une commande de 50€ sur AromaZone. De plus, notez que les huiles essentielles vous serviront dans de nombreux cas :

  • fabriquer vos produits cosmétiques et ménagers,
  • parfumer chez vous,
  • cuisiner,
  • vous soigner, ainsi que vos plantes ou vos animaux,
  • bien dormir
  • et aussi mieux gérer vos émotions !

Alors investissez dans quelques huiles essentielles (par exemple palmarosa comme déodorant maison antitranspirant , menthe ou citron pour le dentifrice).

Pour les produits cosmétiques, votre frigo est un trésor : masque yaourt, miel et citron, gommage au sel, au sucre ou au marc de café par exemple.

Enfin, portez attention aux plantes locales qui ont un intérêt cosmétique ou ménager… Tabac bœuf riche en saponine, pipangaille lisse pour une fleur de douche gommante, aloe vera pour l’hydratation de la peau, arrow-root pour les masques du visage, hydrolat de géranium en tonique ou démaquillant ainsi que le miel et la cire d’abeille dans de nombreux mélanges.cosmétique plantes La Réunion

Laisser un commentaire