Manger du bambou…

Actuellement, je suis en Bourgogne, où j’aide mon ami Lénaïc à construire une mini-maison (ou tiny house). Vous pouvez suivre ses pérégrinations sur la vidéo suivante et sur son blog très documenté, notamment à propos des bricolages en bambous !

Première vidéo sur la conception de la tiny house

Lénaïc étant marié à une Tawaïnaise, il a pu expérimenter pas mal de recettes et astuces liées à la culture chinoise. Il m’a donc initié à la cuisine des pousses de bambous, que nous sommes allés ramasser dans le jardin d’agrément de ses parents !

Récolte au jardin

Il s’agit d’une belle touffe de bambous, traçante et donc souvent envahissante, produisant des tiges d’environ 5 à 10 cm de diamètre. Les pousses de bambous sortent entre mai et juin. On s’habitue à repérer dans l’épais fourré les très jeunes feuilles, à mi-hauteur. Nous avons récolté des pousses atteignant 30 cm et d’autres 1m50, mais le diamètre était assez semblable.

Pour les ramasser, il faut laisser le bambou rompre à l’endroit propice, pour une pousse tendre : on le tient par le sommet et on le plie sur le côté et vers le bas jusqu’à ce qu’il casse. Cela révèle alors un beau vert sous les jeunes feuilles violacées.

Récolte pour 4 à 5 personnes.

On passe en cuisine…

Il va falloir retirer ces jeunes feuilles violacées, qui couvrent chaque entre-noeud, dans un sens alterné entre chaque. Les pandas le font avec les dents, les supers cuistots chinois au couteau, mais à la main c’est bien aussi !

Sur les pousses les plus grosses, on vérifie que le vert est bien tendre (à l’ongle). Sinon, on l’épluche un peu sur l’entre-noeud le plus bas.

Pour la partie apicale (le bourgeon en haut), on casse aussi à l’endroit de moindre résistance. Les petites tiges peuvent se consommer crues, si les feuilles ne sont pas trop fibreuses.

Les tiges une fois effeuillées. Les déchets constitueront un bon paillage au potager.

On coupe ensuite les tiges plutôt dans leur longeur, en 4 pour les plus fines, en 8-10 pour les plus larges. On pourrait aussi couper en perpendiculaire ou en biais pour faire des anneaux.

On voit les loges des tiges en découpant, je trouve ça magnifique !

On peut ensuite cuire les pousses, notamment dans un sauté de légumes, auquel elles apporteront du croquant. Cette variété de bambou est très douce au goût, même crue. D’autres nécessiteront de les blanchir et jeter l’eau pour enlever le piquant ou l’amertume.

Toutes les espèces de bambous seraient comestibles, mais attention à certains poils irritants sur certaines.

Bon appétit !

Sauté légumes aux pousses de bambous

Note : c’est pour moi une initiation alimentaire, dans le sens de l’éducation à l’alimentation, ou éducation au goût ou encore éducation culinaire.

Il s’agit d’accompagner le mangeur à découvrir un nouvel aliment, pour le faire pousser, le ramasser, l’éplucher et le cuisiner. J’ai beaucoup de plaisir à le faire, dans les deux sens ! Et vous, vous allez tester ??

Parés ? Réparez !

L’année dernière, je vous avais partagé une idée de cadeau écolo, zéro déchet. Cette année, rebelote, je vous en parle maintenant, pour vous éviter la panique du samedi après-midi de décembre…

C’est plus personnel cette fois, puisque j’y a mis la main à la pâte… À vous de mettre la main à poche 😉 !

Cette idée de jeu collaboratif m’intéresse doublement : j’aime beaucoup les jeux où tous les joueurs coopèrent plutôt que sont en compétition. Vous connaissez peut-être : Pandémie, Galérapagos, Hanabi, etc…

Et aussi car je suis secrétaire de l’association Ekopratik, qui organise notamment les Réparalis !

Ce beau projet est l’occasion d’expérimenter la démarche agile, la sociocratie (élection sans candidat, gestion par consentement…) et de tester une fabrication totalement locale. Les cartes Ressources sont imprimées sur des surplus de cartons, la pochette est faite en bâches récupérées, nous allons tenter une découpe laser dans un fablab !

Ça vous intéresse ? Alors soutenez-nous sur la plateforme de financement participatif PocPoc, et faites tourner l’info !

Ce jeu collaboratif s’adresse aux plus de 10 ou 12 ans, notamment aux grands enfants, d’ici ou d’ailleurs. Nous livrons en métropole, ou vendons le jeu en version numérique à-monter-soi-même (mais c’est moins pénible qu’un lit de fakir Ikea, promis !).

Les personnes qui ont fait avancer Paré Réparé, premier jeu collaboratif de La Réunion
Merci d’avance !!

Les sens masqués

Bon, voilà, cela prend une dimension politique tout cela. Ou du moins un positionnement est nécessaire. Le mien en tous cas.

https://i0.wp.com/img.lemde.fr/2019/03/26/0/0/580/200/600/0/75/0/db242f7_el90lqVe7e6DugmC7CXPjOR7.jpg?w=840&ssl=1

Mais comment en est-on arrivés là ? Je voudrais vous partager mon dernier semestre professionnel et la façon dont les mesures mises en place contre le Covid ont affecté, affectent et affecteront mon activité professionnelle, et notamment l’éducation sensorielle.

Continuer la lecture de « Les sens masqués »

De l’énergie pour cette nouvelle année

Très bonne année 2019 à tous !

Pour Goût Nature, Janvier c’est l’occasion d’expérimenter de nouveaux ateliers à travers les Bons Plans Vacances, à Saint-Denis ! Jardinage, biodiversité mais aussi éveil au goût pour les petits dionysiens.

Cette année, j’ai voulu expérimenter pour les ateliers sensoriels et culinaires les BOULES D’ÉNERGIE… Continuer la lecture de « De l’énergie pour cette nouvelle année »

Pépinière autonome

Youpi, c’est bientôt les vacances ! Vous partez quelque temps, mais vous vous inquiétez pour vos plantes, notamment vos jeunes pousses ?

Voici un tutoriel en 9 images pour un pot à réservoir d’eau en récup ! Jardinage Bouteille Plastique Autonomie Eau Récup DIY Continuer la lecture de « Pépinière autonome »

Être entrepreneur•e

Aujourd’hui, suite à l’atelier Facilitation Graphique organisée par Red Samurai et animé par Philippe-Elie Kassabi, je me lance, à la faveur de ma phase créative qui débute.

Je sais, je ne dessine pas bien mais je m’en fous voudrais tenter d’illustrer les étapes intellectuelles, techniques et surtout émotionnelles de ma création d’entreprise, soit un retour sur mes 30 derniers mois !

C’est très chargé, mais prenez le temps de lire doucement, en commençant par… en haut à gauche, en tant que bon conformiste !

Facilitation graphique projet d'entreprise créationIkigai, Syndrôme de l’imposteur, Business Bestie, CAE, Bullet Journal voici quelques unes de mes vérités d’entrepreneure,  que je détaille parfois sur mon Facebook, et dont je discuterai volontiers dans les commentaires !

1 an déjà !

Goût Nature fête son anniversaire ! L’occasion de faire un premier bilan sur une année de travail, et de vous remercier :

Goût Nature a un an bilan annuel

MERSI ZOT TOUT !