Permaculture et agroforesterie tropicales

Comme promis, je vous cause un peu plus de permaculture ici, deux mois après ma formation en conception en permaculture (PDC).

Chers métropolitains, je le sais, on vous rebat les oreilles avec la Ferme du Bec Hélouin, de la butte de culture, des fruitiers à 1000m d’altitude en Autriche et de la spirale aromatique.

Bon, tant mieux que la permaculture soit médiatisée, mais moi, j’avais soif d’applications tropicales ! A PermaKiltir Réunion, où je me suis formée, je savais que j’allais trouver des réponses adaptées, puisqu’ils sont également à La Possession (donc en grosse galère d’eau) et parce que les connaissances de Rémy Malet viennent d’Australie et de La Réunion, et pas de Métropole !

Aujourd’hui, je voudrais aborder mon inspiration du moment.

L’agroforesterie tropicale

L’agroforesterie est un système qu’on pourrait dater d’avant l’agriculture. Du moins l’agriculture de plein champ généralisée en Europe. L’agroforesterie tropicale, c’est le biomimétisme de la forêt tropicale, qu’elle soit humide ou semi-sèche. Il s’agit d’observer comment se crée et fonctionne une forêt pour tenter ensuite de rapprocher au minimum sa ferme d’une forêt. Ou plutôt pour laisser pousser une forêt qui soit la plus nourricière possible.

Continuer la lecture de « Permaculture et agroforesterie tropicales »

Les sens masqués

Bon, voilà, cela prend une dimension politique tout cela. Ou du moins un positionnement est nécessaire. Le mien en tous cas.

https://i0.wp.com/img.lemde.fr/2019/03/26/0/0/580/200/600/0/75/0/db242f7_el90lqVe7e6DugmC7CXPjOR7.jpg?w=840&ssl=1

Mais comment en est-on arrivés là ? Je voudrais vous partager mon dernier semestre professionnel et la façon dont les mesures mises en place contre le Covid ont affecté, affectent et affecteront mon activité professionnelle, et notamment l’éducation sensorielle.

Continuer la lecture de « Les sens masqués »

Août : le mois de la rouroute ;-) !

Voici le calendrier de culture pour La Réunion en août-septembre.
Puisqu’on nous berce de « seconde vague »… anticipons et semons nos oignons !

Pour ma part, j’ai récolté hier 2kg de rouroute, en gardant quelques rhizomes pour qui voudrait.

Retrouvez toutes les actions culturales mois par mois dans goutnature.re/tag/calendrier

Pour une ville comestible

… la mienne, en premier lieu !

Ce matin, un homme a cueilli la papaye mûre de la semaine sur le pied que j’ai planté sur le trottoir devant chez moi il y un an.

J’ai pas osé l’apostropher, car je crois qu’il aurait pu se sentir coupable. Je voulais juste lui dire « bonne dégustation, et n’oubliez pas de resemer les graines » !

Depuis le confinement, l’enjeu majeur pour moi c’est la VILLE COMESTIBLE. J’habite en éco-quartier (Cœur de ville de La Possession) avec de jolis espaces verts pleins d’endémiques. Eh bien je peux vous dire que mon pied de papaye fait bien davantage parler de lui, quand j’écoute les passants !

Continuer la lecture de « Pour une ville comestible »

Que faire au jardin en juin-juillet ?

Nous voilà installés dans la saison sèche. Des pluies erratiques voire complètement absentes donc l’arrosage est souvent nécessaire, en mettant également en place un paillage.
C’est aussi la saison fraîche qui s’installe, avec moins de chaleur, idéal pour les légumes tempérés (laitues, radis…) et moins de ravageurs (notamment les **** mouches). C’est donc un temps de semis, mais aussi de certaines récoltes !

Époque des semis et des travaux de jardinage dans les différentes parties de l’île par M. Potier, directeur du jardin colonial. Extrait d’un livre de Joseph Orne, 1914.

Reprendre en pédalant…

Mauvaise nouvelle ! Le déconfinement est effectif, le gazole à moins d’1€ et tout le monde de retour dans sa voiture… Tous ? Peut-être pas ! Une communauté d’irréductibles cyclistes résiste encore et toujours aux véhicules polluants…

Bonne nouvelle ! L’État dans le cadre du déconfinement promeut (enfin !) les déplacements à vélo (parce que trop de parisiens sont tentés tous les jours de lécher les barres métalliques du métro). Ainsi, vous pouvez bénéficier d’une aide de 50€ pour faire réparer ou remettre à neuf votre vélo. Tous les renseignements sont ici, sur le site d’Alvéole Continuer la lecture de « Reprendre en pédalant… »

Commencer son jardin… avec presque rien !

Je vous parle souvent de jardin, c’est mon dada et pendant ce confinement, c’est mon équilibre. Dans mon entourage ou sur les réseaux sociaux (oui, ma détox digitale n’a pas duré…) pas mal de personnes qui voudraient commencer un jardin potager, dépassant la première réticence : « je ne sais pas faire », ou « je n’ai pas la main verte ». Respirez et relisez mon avis sur ces fausses croyances limitantes. Ensuite profitez du temps qui nous est offert, et de la liberté de pouvoir faire ce qu’on veut chez nous sans avis d’autres personnes pour nous lancer.

Continuer la lecture de « Commencer son jardin… avec presque rien ! »

Que faire au jardin en avril ?

Youpi, il fait beau, bientôt moins chaud et nous avons BEAUCOUP de temps pour notre potager pendant sans doute tout le mois d’avril.

Ok, mais qu’y faire ??

Je remercie Agro&Co et Permaculture Tropical Réunion pour m’avoir aiguillé sur le seul calendrier de jardinage local, établi il y a plus d’un siècle, « par M. Potier, Directeur du jardin colonial ».

jardin avril mai La Réunion
Époque des semis et des travaux de jardinage dans les différentes parties de l’île par M. Potier, directeur du jardin colonial. Extrait d’un livre de Joseph Orne, 1914.

Racontez-moi vos succès et vos échecs en commentaires !
Pour ma part, ça sera semis de carottes et de betteraves !

Déconnectés du monde, connectés à soi et à la nature

Bonjour,

Je vais essayer de ne pas vous dire ce que vous devriez faire ou ne pas faire pendant ce confinement. Je vous partage donc simplement mes envies.

Du plus profond de mon confinement, j’essaie de me déconnecter des nouvelles, des réseaux sociaux, pour me connecter à moi et à la nature.

Continuer la lecture de « Déconnectés du monde, connectés à soi et à la nature »

Créer un jardin potager pédagogique

Suite à mes interventions en écoles et crèches l’année dernière, je voudrais regrouper quelques conseils pour la mise en place d’un potager pédagogique. Chers parents : vous pouvez aussi le mettre en place chez vous (avec mon aide si besoin !), pour un fonction pédagogique et bien plus !

Des bacs surélevés

Si le travail du sol vous rebute (re-butte ?!), ou que vous souhaitez convertir une partie engazonnée ou très caillouteuse, je vous conseille vivement de créer un potager surélevé avec un apport de (bonne) terre (c’est-à-dire végétale).

Continuer la lecture de « Créer un jardin potager pédagogique »