Planter et cuisiner des lalos

J’aimerais vous partager mes retours d’expérience probants dans mon jardin, et dans ma cuisine. Ce qui pousse dans mon potager pour le moment, ce ne sont pas les légumes que je mange souvent ou que j’aimerais manger. C’est ceux qui veulent bien pousser et fructifier.

Dans mon projet d’autonomie, on dirait bien que je suis encore au premier principe de la permaculture : observer. J’observe ce qui pousse bien chez moi (les bas de La Possession) sans trop d’arrosage et d’acharnement thérapeutique…

Pour le moment, il s’agit de la roquette, de la rouroute, des zambrevates et des lalos. Disons que c’est ce que je crois maîtriser. Commençons donc par les lalos.

Lalos, gombos, okras, ladies finger…

Voici quelques dénominations pour Abelmoschus esculentus, ou Hibiscus esculentus. La ressemblance avec l’hibiscus se voit bien par les fleurs, mais n’est pas aussi sensible, heureusement !

Il était cultivé il y a 2000 ans en Égypte. Pour ma part, je l’avais découvert en 2008 en Inde, une variété verte foncée.

Photo de lalos en plante entière Mon jardin Tropical
Plante entière d’après Mon jardin tropical chez Orphie. Les miennes sont plus hautes, j’en ai étêté certaines.

C’est un arbuste d’environ 1 mètre de haut et de faible encombrement, qui produit des fruits à ramasser toutes les semaines. Cette année, j’ai commencé la récolte en avril et cela se poursuit encore en août.

On dit la plante annuelle, mais je vais tester d’en laisser quelques pieds en place, si l’Oïdium ne se développe pas trop.

Itinéraire cultural

Il est bon de faire tremper les graines 24h avant le semis. Attention, si vous achetez les graines de la marque Tropical, elles sont enrobées et donc clairement pas bio…

Semer en saison chaude, en poquet, avec un espacement de 50cm et un interrang de 1m. Le sol doit être fertile, riche et bien drainé. On peut aussi préparer le semis en pépinière dans des pots de 8cm et planter un mois plus tard.

Les premières récoltes ont lieu 2 à 3 mois après. Les lalos poussent en plein soleil et préfèrent la saison des pluies. Je conseille donc de semer (ou repiquer) aux premières pluies.

Il est important d’être régulier dans l’arrosage et dans la récolte, sinon les légumes-fruits seront durs. Dans ce cas, on les écossera, les graines fraîches ressemblent aux petits pois !

Lorsque je les prépare, si le couteau force pour les couper en rondelles, je les ouvre pour prendre juste les graines. Et je cuis tout ensemble.

Photo de lalos, okras, gombos récoltés à La Réunion
Lalos récoltés ce matin, non encore lavés

Recette de lalos sautés

Vous trouverez sur internet des recettes, notamment en sauce gluante préparée en Afrique de l’ouest. Pour nos palais plus délicats en termes de texture, je vous propose de les détailler en rondelles et de les faire sauter dix minutes à feu vif à la poêle. Je fais roussir au préalable de l’ail et des poivrons ou gros piments. Je sale et poivre et voilà !

Les lalos grillés ou sautés sont moins gluants que cuits autrement. Car une des grandes propriétés du lalo, c’est de contenir un mucilage, très bénéfique pour les intestins notamment.

J’ai hâte de connaître vos recettes et vos retours sur cette culture tropicale !

4 réflexions sur « Planter et cuisiner des lalos »

  1. Bonjour Lucile,

    Merci infiniment pour ton partage si généreux. Je mange des grenadines (fruits de la passion) je mangeais du moins, je tisane ayapana et citronnelle et fais du pesto avec les feuilles de mouroungue.
    j’ai eu mangé du piment en été, rien à faire en hiver.

    J’ai découvert les halos à Maurice il y a fort longtemps et délicieusement gluants, je les retrouve ici, dans les restos créoles de plus en plus.

    J’adorerais tententer, tester les Laos.

  2. Bonjour Lucile
    Merci pour tes partages, est-ce qu’on mange les graines de lalo,lorsque l’enveloppe est devenue trop dure pour être sautée.dans ce cas on les prépare comment?
    Merci et longue vie à Goût Nature.

    1. Moi je les cuis avec les rondelles des lalos tendres, et ça fait comme des petits pois, dans le sauté. Mais je me dis qu’on pourrait les blanchir quelques minutes et les cuisiner dans le riz cantonnais ou autre ??

Laisser un commentaire