Planter du cambarre ou igname

C’est la bonne saison pour planter du cambarre à La Réunion ! Je vous le présente un peu, même si je ne plante ce tubercule que depuis un an. Par ailleurs, la page Wikipédia mériterait d’être refaite et corrigée !

Description

Le cambarre ou kambar correspond à l’igname ailée Dioscorea alata. Je ne l’ai jamais vue voler mais sa tige est ailée, comme celle des barbadines et je trouve ça magnifique. La tige est teintée de pourpre, même pour le cambarre blanc, ne soyez pas déçu⋅e à la récolte ! Cette plante viendrait originellement de Nouvelle-Guinée, à la différence des autres ignames, africaines.

cambarre tige ailée jardinage tubercule tropical
Tuteur récupéré, bien robuste pour soutenir cette jeune tige qui va s’étoffer.

Plantation

Comme pomme-en-l’air, qui est aussi une Dioscorea, elle peut présenter des bulbes aériens que l’on peut replanter. Mais sinon, un morceau de tubercule fera l’affaire. Vous pouvez en théorie en procurer via le CRB Vatel, du CIRAD, je n’ai pas encore essayé.

On la plante en sol meuble. Une fois sortie (ça prendre bien un mois ou deux, en fonction de la pluie qu’elle reçoit et de la chaleur !), on la butte et la tuteure. C’est une plante qui liane (jusqu’à 10 mètres de longueur) et qui est donc bien adaptée sur un grillage robuste ou une palissade. Comme toutes les plantes tropicales à tubercule, elle fanera pour indiquer le moment propice pour récolter, dans mon cas environ 8 mois après plantation. Elle ne demande pas trop d’eau, mais je pense qu’il faut tout de même bien arroser lorsqu’elle est jeune.

Cuisine

Le kambar cru est toxique. On peut le cuire en faisant bouillir ou la vapeur pendant une bonne heure, ou sans doute à la cocotte minute. On en fait un ravaj, c’est-à-dire une sucrerie qu’on mangeait au petit-déjeuner ou au goûter. Pour les recettes de tubercules lontan, je vous renvoie aux vidéos de Christian Antou (ou de sa veuve) sur YouTube ! Vu sa corpulence et son décès prématuré, je réduis quand même les quantités de gras et de sucre…

Un tiers de ma récolte de l’année, pour une seule tige…

Bilan pour mon premier cycle de cambarre

Cette plante est très permacole, dans le sens où on ne s’en occupe pas, et qu’elle donne au moins 5 kg par pied ! Hors arrosage, je pense lui avoir consacré 1 à 2 heures dans l’année. Elle me le rend bien !!

Le manioc est aussi dans cette catégorie de plantes pour les fainéants, mais demande un peu plus de suivi pour les boutures et plus de force à la récolte.

Dans les deux cas, je trouve opportun de les planter et surtout les récolter en lune descendante et jour racine, donc voyez ici, c’est aujourd’hui ou demain matin tôt !! Je jardine de plus en plus avec cette aide lunaire, et parfois, quand c’est pas encore le bon moment, je le planifie dans mon agenda. La prochaine étape sera de noter les dates de plantation, émergence, floraison, récoltes… Je veux bien des conseils car pour l’instant j’ai l’idée mais ni le moyen ni l’élan !

Je suis également preneuse de vos retours sur le kambar et de semences pour d’autres variétés !

Laisser un commentaire