Un geste simple et vraiment efficace…

Oui, oui, prendre des douches plus courtes, faire du covoiturage, installer un chauffe-eau solaire, trouver une AMAP… tout ça c’est bien, ça protège la planète limite mon empreinte, mais bon, j’ai pas le temps, c’est compliqué ! Enfin je vais m’y mettre, c’est sûr !

Alors on attend quoi ? La fonte des glaces 😉 LOL !

Je sais qu’il y a plein d’injonctions culpablisatrices, notamment en cette semaine européenne de réduction des déchets…

Mais je voudrais vous demander un tout petit quelque chose… Une minute de votre temps s’il vous plaît ! Mais avec un réel impact sur notre production de déchets… et qui vous libérera du monde consumériste (oui, rien que ça !).

Je veux parler des prospectus dans les boîtes aux lettres. De deux choses l’une :

  • vous avez un STOP pub et vous pouvez continuer votre prosélytisme, n’hésitez pas (voir plus plus bas)
  • vous n’avez pas de STOP pub… Si vous n’êtes pas sur ce site par hasard, il faudrait vraiment vous y mettre. Ça tombe bien, ça coûte rien, ça vous fera même économiser de l’argent !

Production de papiers imprimés inutiles

Je vous rappelle (notamment aux visiteurs tombés là par hasard, restez !) que chaque Réunionnais produit plus d’une 1/2 tonne de déchets par an
Oui, 565 kg/hab/an, dont la moitié sont de la poubelle grise, non recyclable, non triée du moins. Parmi ces 565 kg, 70% est enfoui dans la terre, comme votre lapin nain. Et comme votre lapin nain, on vous dit qu’on ne fait que le stocker et qu’on le ressortira un jour, quand on saura en faire quelque chose, parce que la science avance ! Vous jetez donc indirectement dans la nature (enfin dans la décharge) 400 kg de déchets par année. Qui soit dit en passant, se dégradent moins bien que Grignotin, feu le lapin nain.

Pas la peine de faire l’autruche, les décharges (ou Installation de stockage des déchets non dangereux ou Centre d’enfouissement technique) sont bien visibles à La Réunion.

Juste à l’embouchure de la Rivière Saint-Etienne pour le sud, agrémentant le paysage de sacs plastiques les jours de vent.
Dans la pente de Sainte-Suzanne, côté montagne le long de la 4×4 agrément les environs d’un doux fumet parfois.

Et là dedans, désolée, mais il y a  plein de choses non triées : les emballages de MacDo, des piles, des épluchures que Grignotin auraient adorées et du papier… C’est-à-dire qu’on a planté, parfois arrosé, coupé des arbres, fabriqué du papier, imprimé ce papier et transporté ce papier, pour le mettre dans la terre. Voilà une bien bête utilisation de 40 kilogrammes de papier par an et par personne.

Parce que vous vouliez savoir où acheter le Champagne 1er prix cette année ou connaître la nouvelle tendance déco…

Tentation de sur-consommation

Je vous écris au lendemain d’une grande cohue occasionnée par l’inauguration d’un nouveau centre commercial dans mon voisinage et au milieu d’un débat sur le boycott citoyen… Alors voilà, je ne vais pas vous faire un dessin. Si vous avez besoin de quelque chose, vous allez l’acheter (ou le louer ou le chiner). Sinon, c’est que vous n’en n’avez pas besoin ! Vous êtes peut-être désespéré de trouver un cadeau pour Machin, et on aura l’occasion d’en reparler, mais non, je ne crois pas que vous avez besoin des articles proposés dans les prospectus de la semaine, et encore moins de faire la tournée de 3 hypermarchés pour acheter d’un côté le café le moins cher, le fromage à prix cassé et le riz de luxe au prix demi-luxe.
Tout comme faire la queue la veille d’une augmentation des prix du carburant vous fera économiser en tout et pour tout 2€. Alors combien coûte votre temps ?

Prochaine taxation des ordures ménagères

Puis qu’on parle d’argent, parlons taxation incitative des ordures ménagères, gaillardement initiée par la CASud sur l’île, mais bientôt généralisé, selon les rumeurs… Voudrez-vous vraiment payer des euros supplémentaires pour traiter de la publicité imprimée ? L’UFC Que Choisir a fait le calcul… Ce serait environ 200€ par an pour chaque famille pour gérer ces déchets !

Alternative numérique

Publicité imprimée… Un quasi-anachronisme à l’ère des réseaux sociaux et d’un Internet qui sait tout de nos habitudes de consommation. Ne vous frustrez absolument pas : si vous avez prix l’habitude de feuilletez le catalogue Jardinage sur le trône, trouvez-le en numérique !

C’est cadeau

Voilà, je vous propose une alternative (simulation de choix) :

  • mettez vos prospectus dans la poubelle jaune s’il vous plaît ! Contribuez à ce magnifique élan de générosité réunionnais qui consiste à renvoyer nos emballages dans les pays voisins et amis !
  • mettez un stop pub sur votre boîte aux lettres ! Si vous êtes propriétaires, inscrivez-le au marqueur, parce qu’on ne change pas d’avis, et parce que parfois les étiquettes disparaissent. Ensuite, vous pourrez toujours consulter les prospectus de vos voisins en les transférant de la poubelle de l’entrée au bac de tri… Ou sur internet !

Pour les prosélytes qui habitent en logement collectif, voici un cadeau avant l’heure pour vos voisins : une petite affichette avec des STOP pub à détacher (prévoir le scotch) !

affiche contre la pub papier Cette initiative glanée sur les réseaux sociaux ôte toute excuse à vos chers voisins pour ne pas le faire et produit des effets spectaculaires. Je vous ferai le compte avant-après dans ma résidence, partagez le vôtre !

Bravo, en 1 minute,
vous avez diminué de 5% votre production annuelle de déchets !

Au nom des arbres, du « graphiste » chargé de sa création, des employés de la Poste et d’autres qui le distribue, de l’Indien qui va le retraiter, de la rivière Saint-Etienne et des écolos enragés engagés, merci !

Laisser un commentaire