Blog

Août : le mois de la rouroute ;-) !

Voici le calendrier de culture pour La Réunion en août-septembre.
Puisqu’on nous berce de « seconde vague »… anticipons et semons nos oignons !

Pour ma part, j’ai récolté hier 2kg de rouroute, en gardant quelques rhizomes pour qui voudrait.

Retrouvez toutes les actions culturales mois par mois dans goutnature.re/tag/calendrier

Pour une ville comestible

… la mienne, en premier lieu !

Ce matin, un homme a cueilli la papaye mûre de la semaine sur le pied que j’ai planté sur le trottoir devant chez moi il y un an.

J’ai pas osé l’apostropher, car je crois qu’il aurait pu se sentir coupable. Je voulais juste lui dire « bonne dégustation, et n’oubliez pas de resemer les graines » !

Depuis le confinement, l’enjeu majeur pour moi c’est la VILLE COMESTIBLE. J’habite en éco-quartier (Cœur de ville de La Possession) avec de jolis espaces verts pleins d’endémiques. Eh bien je peux vous dire que mon pied de papaye fait bien davantage parler de lui, quand j’écoute les passants !

Continuer la lecture de « Pour une ville comestible »

Que faire au jardin en juin-juillet ?

Nous voilà installés dans la saison sèche. Des pluies erratiques voire complètement absentes donc l’arrosage est souvent nécessaire, en mettant également en place un paillage.
C’est aussi la saison fraîche qui s’installe, avec moins de chaleur, idéal pour les légumes tempérés (laitues, radis…) et moins de ravageurs (notamment les **** mouches). C’est donc un temps de semis, mais aussi de certaines récoltes !

Époque des semis et des travaux de jardinage dans les différentes parties de l’île par M. Potier, directeur du jardin colonial. Extrait d’un livre de Joseph Orne, 1914.

Reprendre en pédalant…

Mauvaise nouvelle ! Le déconfinement est effectif, le gazole à moins d’1€ et tout le monde de retour dans sa voiture… Tous ? Peut-être pas ! Une communauté d’irréductibles cyclistes résiste encore et toujours aux véhicules polluants…

Bonne nouvelle ! L’État dans le cadre du déconfinement promeut (enfin !) les déplacements à vélo (parce que trop de parisiens sont tentés tous les jours de lécher les barres métalliques du métro). Ainsi, vous pouvez bénéficier d’une aide de 50€ pour faire réparer ou remettre à neuf votre vélo. Tous les renseignements sont ici, sur le site d’Alvéole Continuer la lecture de « Reprendre en pédalant… »

L’école à la maison inclut l’éducation à l’alimentation !

Mi-temps. Mi-temps du confinement. Difficile pour certains, soulagement pour d’autres.

Je vous le proposais il y a quelques semaines, avoir ses enfants à la maison, devoir leur faire les leçons et tenir la maison, cela peut être compatible ! Et même un beau moment de partage et de plaisir, pour tous les âges.

Retrouvez ici des conseils et des fiches-activités pour commencer.

Continuer la lecture de « L’école à la maison inclut l’éducation à l’alimentation ! »

Commencer son jardin… avec presque rien !

Je vous parle souvent de jardin, c’est mon dada et pendant ce confinement, c’est mon équilibre. Dans mon entourage ou sur les réseaux sociaux (oui, ma détox digitale n’a pas duré…) pas mal de personnes qui voudraient commencer un jardin potager, dépassant la première réticence : « je ne sais pas faire », ou « je n’ai pas la main verte ». Respirez et relisez mon avis sur ces fausses croyances limitantes. Ensuite profitez du temps qui nous est offert, et de la liberté de pouvoir faire ce qu’on veut chez nous sans avis d’autres personnes pour nous lancer.

Continuer la lecture de « Commencer son jardin… avec presque rien ! »

Vivre le changement

Je me permets de vous proposer une facilitation graphique traitant des aspects psychologiques d’un changement de vie, d’une transition personnelle, en lien avec mon objectif de se connecter à soi.
Je l’ai faite suite à une vidéo de Jean-Jacques Crèvecœur, lui-même inspiré du livre de William Bridges Transition de vie, et de ses expériences personnelles.

Bonne exploration… et laissons le temps au temps !

Facilitation graphique sur les étapes d'un changement intérieur. Transition. William Bridges. Jean-Jacques Crevecoeur
Trois phases psychologiques pour un changement en profondeur

Que faire au jardin en avril ?

Youpi, il fait beau, bientôt moins chaud et nous avons BEAUCOUP de temps pour notre potager pendant sans doute tout le mois d’avril.

Ok, mais qu’y faire ??

Je remercie Agro&Co et Permaculture Tropical Réunion pour m’avoir aiguillé sur le seul calendrier de jardinage local, établi il y a plus d’un siècle, « par M. Potier, Directeur du jardin colonial ».

jardin avril mai La Réunion
Époque des semis et des travaux de jardinage dans les différentes parties de l’île par M. Potier, directeur du jardin colonial. Extrait d’un livre de Joseph Orne, 1914.

Racontez-moi vos succès et vos échecs en commentaires !
Pour ma part, ça sera semis de carottes et de betteraves !

Le nouveau monde est créé quand on se rend compte qu’on n’en a qu’un.

Je sors de mon minimalisme digital. Parce qu’en période de confinement, on a beaucoup de temps pour penser et réfléchir. Et qu’une vidéo me paraît importante à partager – vous en ferez ce que vous voudrez !

Je sors aussi de ma ligne éditoriale de Goût Nature, pour y revenir après-demain, promis ! Mais comment rester sur la ligne, alors que le monde change, ou que les personnes s’interrogent sur le APRÈS et sur QUE FAIRE ?

Réfléchir sur l’effondrement, c’est se préparer

J’avais hésité plusieurs fois à faire un post sur la collapsosophie, c’est à dire la discipline scientifique et philosophie qui souhaite préparer un monde d’après crise.

Aujourd’hui, on y est. Et on est pris de court. Désolée de ma lâcheté.

Heureusement, des penseurs se sont activés depuis quelques années pour étudier les causes et conséquences d’un effondrement mais surtout imaginer un nouveau paradigme.

Continuer la lecture de « Le nouveau monde est créé quand on se rend compte qu’on n’en a qu’un. »

Déconnectés du monde, connectés à soi et à la nature

Bonjour,

Je vais essayer de ne pas vous dire ce que vous devriez faire ou ne pas faire pendant ce confinement. Je vous partage donc simplement mes envies.

Du plus profond de mon confinement, j’essaie de me déconnecter des nouvelles, des réseaux sociaux, pour me connecter à moi et à la nature.

Continuer la lecture de « Déconnectés du monde, connectés à soi et à la nature »