Je teste un carême de sucre…

Sans lien religieux, j’aime assez le principe de limiter la consommation d’une denrée particulière (nourriture, boisson, journal télévisé ou réseau social) pendant un temps…

L’année dernière j’ai fait un carême normal, concernant la viande, mais cette année, je suis tentée de tester ma dépendance au sucre !

J’avais lu (et écrit à propos de) Zéro Sucre il y a quelques années. Mais j’aime de moins en moins les expériences absolues de type tout ou rien. C’est néanmoins inspirant pour les personnes qui souhaitent réduire leur consommation ou leurs déchets.

Tout arrêter ?

Mon premier réflexe à l’idée du carême de sucre, c’était :

Oui, mais la glace du dimanche soir au coucher du soleil à la plage ?

Je sens que arrêter tout le sucre peut être source de frustration, qui me vaudrait de manger un gâteau, un pot de glace et un paquet de bonbons ainsi que plein de chocolats à Pâques.

25 grammes de sucre, c’est un caprisonne et deux carrés de chocolat… Ça va, je suis large !

Le seuil de l’OMS

Je veux bien diminuer et me fixer un quota de sucre. Test ce midi : une canette de 33cl de thé glacé, c’est 21g de sucre (genre 4 sucres). Je regarde alors les recommandations sur la consommation de sucre pour un adulte. Le sucre n’est pas essentiel pour le corps, loin de là. Il est donc conseillé de limiter le sucre à 5 ou 10% des apports caloriques de la journée. Pour l’OMS, ça serait donc 25 grammes par jour. Soit donc un thé glacé mais sûrement pas un soda. Et la glace alors ?

Un quota par jour

Je me dis que 25g de sucre c’est sûrement moins qu’une glace par jour, heureusement ! Je vais donc essayer de compter ma consommation de sucre (dans les yaourts, desserts, confitures, boissons) la semaine, pour m’octroyer une marge qui permette la glace… On verra, à vrai dire cette expérience vise à évaluer ma dépendance et aussi cette recommandation : est-ce difficile à tenir ?

Alors, vous me suivez ??

Comment jardiner en plein été ?

Je parle bien sûr de l’été austral réunionnais.

Il pleut, il fait très chaud, la pression des ravageurs est à son maximum dans le potager… Voici néanmoins ce que vous pouvez y faire.
C’est le bon moment pour planter des arbres, qu’ils prennent le temps de développer un bon système racinaire avant la saison sèche !
Et en mars (avril), M. Potier vous conseille de tailler vos arbres… Prenez (je vous en conjure) le temps de lire avant cela quelques conseils ici : pas de taille qui supprime plus d’un tiers du feuillage, pas de porte-manteau : on taille (et on bouture aussi) proche du nœud, qui permet la cicatrisation chez les plantes. Et découvrez mes conseils dans l’article suivant.

Voici qui termine le cycle d’articles concernant ce calendrier local, que vous retrouverez dans la section Guides.
N’hésitez pas à me faire des retours, ajouts… puisque d’autres plantes sont cultivées, depuis sa parution en 1914 !

Meilleurs vœux chers jardiniers !

Voici les conseils de M. Potier pour les travaux en ce début d’année.

Calendrier de culture La Réunion Janvier

Vous retrouverez toutes les autres pages mensuelles à la rubrique Calendrier.

Actions au jardin en fin d’année

La saison sèche est peut-être encore longue, peut-être derrière nous… On se dépêche de semer dans les Bas les cultures qui n’aiment pas trop la chaleur (radis, carottes). C’est aussi le bon moment pour semer le bissap ou karkadé, qui a une photopériode adaptée aux jours longs. Toutes les infos sur le bissap en vidéo avec Shani.

Calendrier de culture La Réunion Octobre Novembre Décembre
Époque des semis et des travaux de jardinage dans les différentes parties de l’île par M. Potier, directeur du jardin colonial. Extrait d’un livre de Joseph Orne, 1914.

Août : le mois de la rouroute ;-) !

Voici le calendrier de culture pour La Réunion en août-septembre.
Puisqu’on nous berce de « seconde vague »… anticipons et semons nos oignons !

Pour ma part, j’ai récolté hier 2kg de rouroute, en gardant quelques rhizomes pour qui voudrait.

Retrouvez toutes les actions culturales mois par mois dans goutnature.re/tag/calendrier

Que faire au jardin en juin-juillet ?

Nous voilà installés dans la saison sèche. Des pluies erratiques voire complètement absentes donc l’arrosage est souvent nécessaire, en mettant également en place un paillage.
C’est aussi la saison fraîche qui s’installe, avec moins de chaleur, idéal pour les légumes tempérés (laitues, radis…) et moins de ravageurs (notamment les **** mouches). C’est donc un temps de semis, mais aussi de certaines récoltes !

Époque des semis et des travaux de jardinage dans les différentes parties de l’île par M. Potier, directeur du jardin colonial. Extrait d’un livre de Joseph Orne, 1914.

Que faire au jardin en avril ?

Youpi, il fait beau, bientôt moins chaud et nous avons BEAUCOUP de temps pour notre potager pendant sans doute tout le mois d’avril.

Ok, mais qu’y faire ??

Je remercie Agro&Co et Permaculture Tropical Réunion pour m’avoir aiguillé sur le seul calendrier de jardinage local, établi il y a plus d’un siècle, « par M. Potier, Directeur du jardin colonial ».

jardin avril mai La Réunion
Époque des semis et des travaux de jardinage dans les différentes parties de l’île par M. Potier, directeur du jardin colonial. Extrait d’un livre de Joseph Orne, 1914.

Racontez-moi vos succès et vos échecs en commentaires !
Pour ma part, ça sera semis de carottes et de betteraves !